VAE - Validation des acquis de l'expérience


Obtenir un diplôme à partir de l'expérience

La VALIDATION DES ACQUIS DE L’EXPERIENCE (VAE) est depuis 2002, le droit pour chacun de valoriser son expérience par la reconnaissance de ses compétences, à savoir « Les connaissances et les savoir-faire en termes de méthodes, techniques, gestes, comportements pour maîtriser son métier ».

Le texte de loi relatif à la VAE, doublement inscrit dans le code du travail et dans le code de l’éducation, prévoit que

« Toute personne engagée dans la vie active, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins un an d’expérience en rapport direct avec la certification visée (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle), peut prétendre à la VAE. Peuvent être prises en compte, au titre de la validation, les compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le contenu du diplôme ou du titre. La durée minimale d’activité requise ne peut pas être inférieure à un an. La validation est décidée par un jury qui peut attribuer la totalité du titre ou diplôme. A défaut, il se prononce sur la nature des connaissances et aptitudes devant faire l’objet d’une évaluation complémentaire. Le jury se prononce au vu d’un dossier constitué par le candidat, à l’issue d’un entretien.».

 

Loi de modernisation sociale n° 2002-73 du 17.1.2002 - décret n° 2017-1135 du 04.07.2017

Pourquoi la VAE ?

Accéder à l’emploi. Se reconvertir. Être reconnu à son niveau actuel.

Quel diplôme?

Tous les diplômes de la filière artisanale *(métiers du bâtiment, de service et de bouche) sont accessibles en VAE du niveau 3 (CAP) au niveau 5 (BAC+2). 

 

En savoir plus

Principe de la VAE

La VAE consiste à évaluer les compétences acquises par le candidat au cours de son expérience, et à les comparer aux exigences du référentiel du diplôme visé.

Conditions d'éligibilité de la VAE

Nature de l’expérience professionnelle : doit être en lien direct avec le contenu du diplôme visé ;

Durée de l’expérience : doit être au minimum de 1 an (ou 1607 heures) de façon consécutive ou non.

Parcours VAE

Pour avérer les compétences acquises en activité, il faut parcourir 3 étapes :

  • ÉTAPE 1 : prouver qu’on a fait l’expérience d’un an (étape de recevabilité : livret 1) 
  • ÉTAPE 2 : prouver qu’on sait faire comme attendu dans le référentiel par le biais de l’explicitation de l’expérience (étape d’écriture, accompagnée : livret 2) ; En savoir plus
  • ÉTAPE 3 : se présenter devant un jury certificateur qui validera (tout, en partie, ou pas) l’obtention du diplôme présenté en VAE (étape finale : entretien jury). Les domaines de compétences non validés par le jury seront à obtenir par un parcours de formation, ou par un prolongement de l’expérience professionnelle.

Accompagnement et financement

Les frais de procédure de recevabilité (étape 1) sont de 30 €, à la charge du candidat. Le coût global de la VAE (étapes 2 et 3) s’élève à 53 € / heure (avec un accompagnement de 14 à 21 h), à 500 € (sans accompagnement). Il est possible d’obtenir sous certaines conditions, la prise en charge totale ou partielle des dépenses correspondantes auprès des opérateurs de compétences (OPCO) de l’employeur, ou de Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi. Chaque candidat peut utiliser son compte CPF et son congé VAE en fonction de sa situation personnelle (statut, droits en cours).  

 

En savoir plus : Lien vers les informations relatives au financement, au CPF et au congé VAE selon le statut

 

Karine HERZOG 

04 48 18 72 18

k.herzog@cma-herault.fr

 

 

Anais FAUQUIER 

04 67 72 72 33

a.fauquier@cma-herault.fr